Napisz do nas:

 

 

(C)2013 Webmaster

Z HISTORII MOMOT

 

Historia-Momot

Histoire de l`église Saint Adalbert

(¶wiêtego Wojciecha)

à Momoty Górne

Momoty- village appelé au début Grójec ou bien Gruje eut son origine dans un centre de goudron qui se trouvait ici depuis 1695. A la IIe moitié du XVIIIe siècle à la base de ce petit centre industriel se développa aussi un village.

En 1827 dans ce village il y avait 160 habitants. En 1916 une école primaire y fut ouverte et après, en 1927 on fit des viviers.

En 1938 le comte Zamojski- copropriétaire de ces terrains-là offrit un terrain afin d`y construire une chapelle pour qu`un prêtre de Janow Lubelski pût célébrer la messe pour des fidèles.

A la fin de septembre 1939 tout près du village eut lieu la dernière concentration des troupes de l`Armée Polonaise qui faisaient partie du régiment du colonel Tadeusz Zieleniewski.

En 1939 Momoty Górne était un champ de bataille contre des troupes soviétiques. C`est justement là que le 1er octobre 1939 le colonel T. Zieleniewski écrivit son dernier ordre qui commençait par les mots: “Soldats! Frères et Soeurs, dès maintenant nous n`avons plus la Pologne libre”. Alors, tous présents se mirent à pleurer. A la mémoire de ces “larmes polonaises”, à l`occasion du 50e anniversaire de ces évènements, le curé de Momoty construisit avec ses fidèles ce que l`on appelle la “Fontaine en pleurs” (Fontanna P³acz±ca).

Pendant l`occupation allemande le village constituait un point d`appui pour des détachements de partisans, surtout pour le groupe du père Jan NOW-AK. A cause de leurs activités les habitants du village durent supporter plusieurs représailles de la part de l`occupant et aussi des pacifications. Les noms et l`âge des personnes fusillées se trouvent sur la plaque commémorative. Derrière l`église il y a quelques tombes de cette époque-là.

Le 4 juillet 1944 les Allemands fusillèrent en outre le prêtre Jan Klukaczyñski- recteur de l`église de Momoty et chapelain des troupes polonaises.

En novembre 1970 l`abbé Kazimierz Piñciurek devint l`administrateur de l`église de Momoty. Le 9 septembre 1972 la paroisse saint Adalbert (parafia ¶wiêtego Wojciecha) fut fondée. Elle contient les villages suivants: Momoty Górne, Momoty Dolne, Kiszki, Uj¶cie et Szewce. L`abbé Piñciurek devint le premier curé de cette nouvelle paroisse.

De 1972 jusqu`à 1975 dure l`agrandissement de la vieille chapelle. On agrandit le choeur, élargit la nef et construit le fronton de l`église.

La reconstruction de l`église se fait sans autorisation, sans aucuns plans ni aide de spécialistes. Le curé Piñciurek dirige lui-même tous les travaux des fidèles.

De 1975 à 1992 l`abbé Piñciurek se préoccupe du décor de l`église. Il commence par le maitre-autel qui est sculpté en forme de Golgotha. Là, on construit le tabernacle. Des deux cotés se trouvent des reliefs représentant des scènes du baptême du Christ et de sa résurrection.

La voûte du choeur symbolise le ciel semé d`étoiles. A droite de l`autel le curé place un relief représentant la Vierge Marie. C`est une copie en bois du tableau miraculeux de la Sainte Mère de Dieu Bienveillante du Sanctuaire de Janów Lubelski.

Ce qui attire notre attention au-dessous de l`arc-en-ciel dans la nef c`est un relief représentant le Dernier Souper. Pour sculpter les apôtres l`abbé Piñciurek prend des photos de ses paroissiens, les agrandit , met sur le papier et enfin en bois.

Après avoir fait les premiers travaux décoratifs l`abbé invite des sculpteurs de l`Académie des Beaux Arts de Varsovie pour qu`ils terminent les travaux de décoration. Ceux-ci refusent pourtant en approuvant que l`église pourrait perdre sont caractère homogène.

Alors l`abbé Piñciurek- peintre autodidacte- commence à décorer la voûte de caissons où il met les mystères du rosaire, des symboles de la Passion et la mort de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Les caissons du choeur semblent les plus mûrs. Ils symbolisent l`Eucharistie et des fleurs multicolores.

Des stations du chemin de croix sont placées dans des niches spéciales. Chaque chapelle possède une autre dédicace. Dans les fenêtres on admire des vitraux extraordinaires: l`abbé met des verres de couleur dans de petits cadres en bois.

De l`initiative de l`abbé tout auprès de la Fontaine en pleurs on construit la Grotte de la coercition (Grota Zniewolenia). Elle rappelle les trois partitions de la Pologne au XVIIIe siècle et l`occupation allemande pendant la IIe guerre mondiale. C`est via Momoty que fut tracée la frontière entre les terrains de la partition russe et autrichienne et c`est justement ici qu`en 1939 les deux armées des agresseurs de l`est et de l`ouest se rencontrèrent.

Plusieurs reportages télévises furent tournés sur l`activité de l`abbé Kazimierz Piñciurek et sur son oeuvre. Des articles de presse multiples apparurent.

Le 29 avril 1997 le ministre de la culture et de l`art- Z. Podkanski- attribua un diplôme de reconnaissance à l`abbé Pinciurek pour ses mérites pour la popularisation de la culture.

L`abbé Piñciurek mourut le 21 mars 1999 et fut enterré au cimetière paroissial à Momoty Górne.

Sa devise de vie fut: Les obstacles existent pour les surmonter.


do góry

  - Historia parafii
 
Z historii Momot
 
- Ko¶ció³
 
- Duszpasterze
 
- Wspólnoty parafialne


Na rzek± Bukow±


Okolice Momot


Pomnik w Momotach Dolnych ku czci ofiar pacyfikacji i egzekucji


Parafia Rzymskokatolicka p.w. ¶w. Wojciecha w Momotach Górnych
Dekanat Janowski, Diecezja Sandomierska
Momoty Górne 49, 23-300 Janów Lubelski, tel. (0-15) 87-26-112